1.9 milliards d'euros manquent dans les caisses de WIRECARD, l'action chute de 85%



Le PDG de Wirecard Markus Braun a démissionné suite aux révélations choquantes selon lesquelles il manquait 1,9 milliard d'euros (2,1 milliards de dollars) dans ses comptes.


James Freis a été nommé PDG par intérim, a annoncé vendredi la société de paiement allemande. Embauché récemment et ancien responsable de la conformité chez Deutsche Boerse AG, Freis n'a été nommé membre du conseil d'administration que jeudi.


Le départ de Braun intervient après quelques jours catastrophiques pour Wirecard, qui a subi un effondrement du cours de ses actions.


Wirecard est maintenant confronté à une crise financière potentielle. La société a averti jeudi que des prêts pouvant aller jusqu'à 2 milliards d'euros pourraient être résiliés si son rapport annuel audité n'était pas publié vendredi. Les analystes de Morgan Stanley ont estimé que Wirecard dispose d'une trésorerie disponible d'environ 220 millions d'euros si elle ne parvient pas à localiser les 2,1 milliards de dollars manquants.


Nommé PDG en 2002, Braun a investi des dizaines de millions d'euros de ses fonds propres dans l'entreprise. La valeur de sa participation, qui a fait de lui un milliardaire de papier, a diminué au cours de la déroute.


Son remplaçant entre dans une situation presque sans précédent. Freis n'était pas censé rejoindre le groupe avant juillet, date à laquelle il allait être responsable d'un nouveau département appelé «Intégrité, juridique et conformité».


Freis était auparavant responsable de la conformité chez Deutsche Boerse AG et a occupé le poste de directeur du Financial Crimes Enforcement Network du département du Trésor américain, où il était responsable de la réglementation des institutions financières.


Le PDG par intérim devra rassurer rapidement les partenaires commerciaux de Wirecard. Wirecard détient des licences avec Visa, Mastercard et JCB International, par le biais desquelles la branche bancaire de Wirecard émet ses cartes de crédit. Si Wirecard n'est pas en mesure de trouver son argent manquant, Visa et Mastercard peuvent avoir des raisons de révoquer les licences.


Mastercard a déclaré qu'elle suivait les développements de Wirecard mais ne voulait pas commenter des conversations ou des situations spécifiques de clients. Visa n'a pas eu de commentaire immédiat.


Wirecard a affirmé jeudi que l'auditeur Ernst & Young ne pouvait pas confirmer l'emplacement de la trésorerie manquante qui devait être détenue dans deux banques asiatiques et a indiqué que des «confirmations de faux solde» avaient été fournies.


Vendredi, la confusion s'est aggravée lorsque BDO Unibank Inc., la plus grande banque d'actifs des Philippines et la Bank of the Philippine Islands, ont déclaré vendredi que Wirecard n'était pas un client.


Un document censé montrer un lien entre Wirecard et la Bank of the Philippine Islands était «faux» et pourrait faire partie d'une tentative de fraude, a déclaré le président du prêteur d'Asie du Sud-Est lors d'un entretien téléphonique.


Les actions Wirecard ont plongé de plus de 80% à Francfort vendredi. La liquidation des obligations de Wirecard s'est également intensifiée, les obligations de 500 millions d'euros de la société arrivant à échéance en 2024 ayant chuté de 14 cents supplémentaires pour s'échanger à 24 cents. Ses 900 millions d'euros d'obligations convertibles sont désormais indiqués à moins de 10 cents sur l'euro.



Wirecard valait 24,6 milliards d'euros en septembre 2018 lorsqu'elle est entrée dans l'indice Dax en Allemagne, et elle est largement considérée comme l'une des rares histoires de fintech réussies en Allemagne. Le groupe était évalué à environ 2,4 milliards d'euros vendredi matin.


Profitez de nos analyses complètes et de nos formations/coaching à l'investissement en bourse en consultant NOS OFFRES.


Source reuters


#trading #bourse






 

 

 

 

©2020 SandFoxTrading All rights reserved

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89 % des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site et les services qui y sont proposés ne constituent en aucun cas un conseil en investissement financier ou une recommandation d'investissement à caractère personnalisé. SandFoxTrading ne pourra être tenu responsable des décisions d'investissement ou des éventuelles pertes des clients. SandFoxTrading ne constitue en aucun cas une incitation à acheter ou vendre des instruments financiers. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte en capital.

  • Twitter Icône sociale