• François Fenech

Les chiffres de l'emploi US supérieurs aux attentes, les indices s'envolent, mais jusqu'où ?



L'économie américaine a créé des emplois à un niveau record en juin alors que davantage de restaurants et de bars reprenaient leurs activités, preuve supplémentaire que la récession du COVID-19 était probablement terminée, bien qu'une recrudescence de cas de coronavirus menace la reprise naissante.


La masse salariale non agricole a augmenté de 4,8 millions d’emplois en juin, a indiqué jeudi l'emploi mensuel.


Les économistes interrogés par Reuters avaient prévu une augmentation de 3 millions d'emplois en juin.


On note aussi une augmentation des dépenses de consommation, montrant un net rebond de l'activité. Cependant n’oublions pas que la réouverture des commerces et des entreprises a déclenché une vague d'infections à coronavirus dans de grandes parties du pays, y compris la Californie, la Floride et le Texas.


Plusieurs États ont réduit ou suspendu leurs réouvertures depuis la fin juin et renvoyé certains travailleurs chez eux. L'impact de ces décisions n'est pas apparu dans les données sur l'emploi car le gouvernement a interrogé les entreprises au milieu du mois.


Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a reconnu cette semaine le rebond de l'activité, affirmant que l'économie était «entrée dans une nouvelle phase importante et (l'avait) fait plus tôt que prévu». Mais Powell a averti que les perspectives «sont extrêmement incertaines» et dépendraient de «notre succès à contenir le virus».


Le taux de chômage est tombé à 11,1% en juin, contre 13,3% en mai. L'emploi augmente en grande partie car les entreprises réembauchent des travailleurs licenciés lorsque des entreprises non essentielles comme les restaurants, les bars, les gymnases et les cabinets dentaires, entre autres, ont été fermées pour ralentir la propagation de COVID-19.


Les économistes ont attribué l’augmentation de l’emploi au programme d’aide via des chèques de paie du gouvernement, qui accorde aux entreprises des prêts qui peuvent être partiellement annulés s’ils sont utilisés pour les salaires. Mais ces fonds se tarissent.


Dans une économie qui était déjà entrée en récession en février, de nombreuses entreprises, dont certaines non touchées initialement par les mesures de verrouillage, sont aux prises avec une demande faible.


Les économistes et les observateurs de l'industrie disent que cela, combiné à l'épuisement des prêts PPP, a déclenché une nouvelle vague de licenciements qui maintient les nouvelles demandes hebdomadaires de prestations de chômage extraordinairement élevées.


Jeudi, dans un autre rapport, le département du Travail a déclaré que les demandes initiales d'allocations de chômage s'élevaient à 1,427 million de données corrigées des variations saisonnières au cours de la semaine terminée le 27 juin, contre 1,482 million la semaine précédente.


A l’ouverture des marchés américains, l’annonce de ces statistiques a renforcé la confiance des investisseurs. Le CAC40 sort enfin de son range par le haut, si la tendance se maintient, le prochain objectif sera situé à 5110. (ndlr)



Du côté américain, le S&P500 et le NASDAQ bondissent. Le prochain objectif sur le S&P500 pourrait se situer sur les 3229 points, niveau atteint le 8 juin dernier. (ndlr)



Profitez de nos analyses complètes et de nos formations/coaching à l'investissement en bourse en consultant NOS OFFRES.


Source Reuters


#trading #bourse




 

 

 

 

©2020 SandFoxTrading All rights reserved

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89 % des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site et les services qui y sont proposés ne constituent en aucun cas un conseil en investissement financier ou une recommandation d'investissement à caractère personnalisé. SandFoxTrading ne pourra être tenu responsable des décisions d'investissement ou des éventuelles pertes des clients. SandFoxTrading ne constitue en aucun cas une incitation à acheter ou vendre des instruments financiers. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte en capital.

  • Twitter Icône sociale